Wake up

Matrix a été pour moi une obsession plus grande encore que Harry Potter (facile) et même que du Seigneur des Anneaux (eh ouais). Que ce soit le film en lui même, ou bien le simple fait que Neo soit tout de même plus de mon âge qu’Aragorn, toujours est-il que je connaissais ce film par cœur. Ses plans, ses dialogues, ses musiques…

Ça m’avait fait réfléchir à quelques petites choses. Rien de bien profond, qu’on se rassure, mais je me souviens qu’une réponse de Morpheus à Neo (“…alors le réel n’est seulement qu’un signal électrique interprété par ton cerveau”) m’avait quand même un peu remué les méninges.

Mais jamais JAMAIS je n’avais songé que Matrix n’était qu’en fait une fable anarchiste pleine de métaphores même pas subtiles.

Sortir du système, prison pour l’esprit. Libérer son esprit, sortir de cette passivité qui rend complice. Tout y est.

Mind fuck.

 

Advertisements