Rattrapage abstracopanaméen

Pour la première fois depuis un mois, et après un certain nombre de plantages scolaires, je n’ai absolument rien à faire. Rien d’urgent du moins, puisque, je suppose, il n’est jamais trop tôt pour réviser ses rattrapages.

Ah si tiens ! je dois préparer mes valises pour partir au Panama. Comme quoi ma vie est un enfer. Comme quoi je viens de passer sous le seuil de pauvreté aussi.

Bon, et à part ça ?

Eh bien à part ça, j’ai revu MUCC, et ça c’est encore plus réjouissant que le Panama. En plus ça coûte moins cher. En plus j’ai eu une dédicace. Et un pull. Et puis Miya et Yukke m’ont fait coucou. Sans compter que je suis potentiellement la future femme dudit Yukke. Life is beautiful. Satochi aussi mais là n’est pas la question.

 

C’est moche mais j’ai deux excuses, la première étant que la seule chose que j’ai dessiné ces deux derniers mois est un parcellaire d’exploitation. La deuxième, c’est que finalement, ça représente bien ma dernière semaine : un espèce de flou abstrait dans lequel je délaisse super-lapin pour taper mon rapport, alors que la seule ampoule de ma chambre qui n’ait pas claquée est celle de ma lampe de chevet (explosage d’yeux FTW)(et c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas de jambe, il fait trop sombre pour les voir, c’est ballot hein ?)

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s