The spoon

Pour apprécier, c’est mieux de connaitre ce mème, d’avoir vu cette vidéo et de garder quelques souvenirs de Matrix, mais ce qui rend ce genre de chose si drôle, c’est l’impression d’être dans le secret d’une private joke, un running gag partagé par des milliers de personnes. Pour un peu, on croirait que l’internet est petit =)

Advertisements

On devrait faire des autodafés plus souvent

[ /!\ SPOIL /!\ si quelqu’un lit ou a l’intention  de lire la Trilogie du Magicien Noir, c’est le moment de fuir] [eh oui, ça me désole mais j’ai une conscience]

Après un bon petit nombre de semaines passées en compagnie de livres et de jeux vidéos, à vivre par procuration dans d’autres mondes que le mien, la mort d’Akkarin constitue un drame absolu dans ma vie devenue quasi-inexistante.

Akkarin.

Merde quoi.

C’est pas les personnages qui manquent dans ce bouquin, ça pouvait pas tomber sur quelqu’un d’autre ? C’est à se demander ce qui passe par la tête des auteurs. Je me retrouve maintenant dans une situation tout à fait déplaisante : me morfondre sur la mort de mon nouvel idole pendant encore quelques jours serait bien tentant (Akkarin quoi…), mais j’ai La Belgariade qui me tend les bras et ne demande qu’à me faire oublier mon deuil.

D’autant que je ne peux pas vraiment compter sur Super-Lapin pour me consoler ; il est bien trop occupé à psychoter sur son statut de proie et à essayer de percer le stratagème que va mettre en place son paquet de granulés pour le tuer. (En plus, il est noir. Comme un mage noir. Comme Akkarin en fait. Akkarin…)

En tout cas, j’ai hâte de reprendre les cours de chinois pour pouvoir me changer les idées !

via alt-tab