“T’es contente ?”

Oui. Non. C’est quoi cette question ? Pour le Japon, bien sûr mais comme ça, dans la vie de tous les jours, non.

Le Japon, c’est loin, pas avant août. En attendant, tout ça me donne envie d’exploser.

Je pense que le bonheur n’arrive pas tout seul. Que quand quelque chose ne va pas dans sa vie, il ne tient qu’à soi de changer les choses, parce que personne ne le fera pour nous.

Je ne suis pas heureuse maintenant.

Dans cinq semaines, la situation sera la même. La même école, les mêmes gens, le même quotidien inintéressant. Et je sais que rien ne changera tant que je n’aurai rien fait.

C’est bien là le problème. Parce que je n’ose pas, parce que je ne sais pas, parce que j’ai l’esprit trop pragmatique pour laisser tomber quelque chose sans réfléchir aux conséquences.

Je peux rester et subir, des petits moments heureux s’immisceront bien quelque part.

Ou je peux partir. Disgrâce familiale. Plus de Japon. Il faudra que je travaille, mais surtout que je me dépêche de trouver des études un peu plus intéressantes. Stress, pression.
Et si je n’en trouve pas. Et si je me trompe. Mince, j’aurai dû rester.
Et si j’en trouve. Et si ça me passionne. Ouf, j’ai fait le bon choix.

Désolé mademoiselle, le modèle 2.2 est réservé aux clients possédant un niveau Chance supérieur à 80.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s