Deadman

La première fois que j’ai écouté Deadman, je me suis ennuyée. Groupe culte peut-être, en attendant moi je trouvais ça long, toutes les chansons se ressemblaient. J’ai insisté, j’ai écouté encore et encore mais non, vraiment, très peu pour moi.

J’ai oublié, je suis passée à autre chose.

Puis je suis retombée dessus par hasard. Non, décidément, ça n’avait rien d’exceptionnel.

Et un jour, j’ai eu envie de réécouter la voix particulière du chanteur et cette ambiance dans laquelle je n’arrivais pas à me mettre. C’est là que je me suis demandée comment il était possible de ne pas aimer.

Advertisements